Question fleurs

Le printemps s’est trouvé cette année bien décalé. La haute montagne nous offre encore en cette mi-août août des fleurs que l’on voit généralement en deuxième quinzaine de juillet , comme le Géranium de Pyrénées ou l’Iris du même nom, toutes deux endémiques de notre chaîne de montagne.  Toutefois , le cycle des plantes s’est aussi tellement accéléré pour compenser son “retard” que nombreuses ont fleuri “en temps et en heure”, tel l’Edelweiss remarquable sur les massifs calcaires (celui du Mont Perdu par exemple) depuis belle lurette.

2 réflexions sur « Question fleurs »

    1. Coucou Philippe,

      Le géranium que j’ai appelé “géranium des Pyrénées” est en effet un géranium cendré (géranium cinereum) que l’on trouve dans les Pyrénées centrales et occidentales, selon la flore Grey-Wison Blamey. Mais effectivement, cette même flore indique des sous espèces de ce géranium dans d’autres massifs européens; ce qui ne fait plus de ce géranium une plante endémique pyrénéenne. Je l’ai pourtant toujours cru et j’ai certainement répété cette bêtise quelques fois.Confusion sans doute due au fait que le géranium des Pyrénées existe. Celui ci par contre n’est pas spécialement montagnard et pas spécialement pyrénéen…

      Merci pour ta pertinence

Laisser un commentaire