Arcino part en rando

“Arcino part en rando et découvre la montagne”: Ce pourrait être le titre d’une nouvelle collection de BD avec plein de numéros à suivre. Car Arcino lui même a dit qu’il allait revenir souvent. C’est sûr, les Pyrénées n’ont pas finir de le voir et le revoir, ce sacré numéro! Arcino, ce n’est pas son vrai prénom, mais les bonnes lettres y sont, dans le désordre . Le O a gardé sa bonne place, un O final comme le Oh d’admiration.

C’est par un matin très tôt,

Que, tout sourire, est arrivé Arcino.

Equipé de chaussures neuves et sac à dos,

il n’avait jamais fait de rando.

Mais sa motivation était au plus haut :

“Je veux découvrir le là-haut,

je sais que tout y est beau.

J’aimerai surprendre des animaux,

Observer les grands oiseaux.

Je sais que l’effort est costaud,

mais je ne suis pas un rigolo.

(quoiqu’un peu… Oui plutôt!).”

Alors, notre petit groupe a embarqué Arcino. 1200 m de dénivelée positive pour une première randonnée sous une chaleur non négligeable, c’est un beau baptême, n’est-ce-pas? Car Arcino ne lâche rien, si ce n’est des blagues et l’expression continue de sa bonne humeur, sa curiosité et son émerveillement. Et puis comme tout se passait bien, on a même embarqué Arcino pour deux jours en itinérant. Au Pic de Crabère, la vie nous est apparue très belle à tous.

La toujours-même morale de l’histoire: La rando en montagne prend encore plus de sens et d’intérêt quand elle est partagée et qu’elle se déroule dans la bonne humeur.

Bravo à Arcino, à Daniel et Denis qui n’ont pas manqué de soutenir notre “petit novice” . On a encore formé une bonne équipe sur ce séjour “Frontière Sauvage”!

Laisser un commentaire