Un vrai goût d’hiver pyrénéen

Il y a aujourd’hui  dans l’air comme un goût d’hiver, un vrai goût d’hiver pyrénéen. La neige tombe dans les Pyrénées depuis quelques jours. Hier, le monde était blanc à partir de 1600m;  30 cm de fraîche ont été relevés à la station de Piau Engaly.  Aujourd’hui, la grisaille ambiante avec les gros nuages installés sur les cimes ne nous laisse pas encore élucider  le mystère de la limite pluie-neige.  Météo France nous parle de 1300m et 1100m demain en fin de journée. Un vrai gôut d’hiver, comme je vous le disais.

Que se passe t-il chez Randocarline un jour de pluie et de neige en novembre? Pas vraiment de randonnée ni de balade si on excepte le temps pris le temps d’une éclaircie pour savourer les nouvelles teintes apportées dans le paysage.  Pas non plus de migration dans un pays chaud, d’hibernation ou de simple léthargie.

Ce qui se passe ici, c’est l’installation d’un véritable laboratoire de randonnées. Il s’agit d’une mise en culture des idées de circuits glanées dans nos conversations entre vous et moi au cours des saisons précédentes . Car oui, pendant les randos, on ne fait pas que marcher et bader devant des paysages d’exception, on parle de montagne (mais pas seulement) et on fait des projets de découverte de nouveaux massifs. Alors en fin de saison, quand Randocarline rentre avec son petit panier de projets, il s’agit de se mettre au boulot. Déploiement des cartes topographiques, création d’itinéraires, transposition mentale ou plutôt projection dans des paysages sublimes depuis la carte, calcul des étapes, recherche des cartes de visite prisess par ci par là d’hébergements sympas et prises de contacts,   mise en place d’un plan d’action prochain de repérages efficaces, demandes de tarifs sur internet, conseils auprès du chien qui boude dans la niche dans l’attente d’une prochaine balade.. car je vous rappelle qu’il fait un temps à ne pas mettre un Lobo dehors.

un vrai goût d'hiver pyrénéen

Le Lobo boudeur

Il n’est pourtant pas à plaindre mon assistant, tranquille dans sa niche, alors que je me paie tout le boulot ! Bon allez d’accord Lobo, tu as gagné, on va faire un tour à pied, il y a justement maintenant un peu de lumière dans le ciel qui éclaire brièvement mais parfaitement  les feuilles dorées des arbres. C’est bien agréable de se balader et de savourer un  vrai goût d’hiver pyrénéen. « Lorsqu’en novembre le feuillage se maintient sur les arbres, l’hiver sera long et dur. », dit le dicton. On veut bien y croire.

Au fait, pour prendre connaissance des travaux du laboratoire Randocarline, RDV prochainement sur la rubrique estivale  des randos 2020 et sur celle de l’hiver pour savourer un vrai goût d’hiver pyrénéen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *