LE PHOQUE GRIS (ECHOS D’ECOSSE)

ECHOS D’ÉCOSSE N° 16: LE PHOQUE GRIS

Quoi de plus insolite que  d’évoquer le phoque gris dans un blog censé vous parler de montagne ! Eh bien pas tout à fait quand on sait que la montagne d’Ecosse borde parfois le littoral , rappelez vous l’article sur l’Ouest des Highlands.

Ceci dit, les phoques tant attendus que je vous montre ici vivent sur la côte Est de l’Ecosse dans la région de Fife (mer du Nord) , zone plus vallonnée que montagneuse. « Tant attendus » car nous cherchions le phoque gris depuis des heures sur la côte rocheuse  mais  c’est curieusement en plein dans le petit

phoque grisport de pêche de Pittenweem que nous l’avons découvert. A vrai dire, ce n’est pas si curieux : Nous n’étions pas les seuls à attendre le retour des bateaux dans l’après midi et pour le phoque, voici aussi le moment idéal pour faire son marché de poisson. Il y aura bien quelques spécimens jetés par dessus bord. Pas forcément les plus beaux, les plus gros mais de quoi nourrir ces habitués opportunistes. On imagine que cet animal a bon appétit quand à l’occasion d’un de ses plongeons, on découvre la taille de l’animal. Rien à voir avec la petite bête que j’imaginais, je la voyais grosse comme une marmotte. Disons qu’en la matière, il faudrait plutôt  comparer le phoque gris  à l’Ours brun des Pyrénées ( et encore, ce n’est pas suffisant, à moins  que l’on parle du légendaire ours Dominique abattu en 1848) puisque la bête peut peser jusqu’à 350 kg pour un mâle et  200 kgs pour une femelle.

 

 

Tantôt il ne montre que sa tête de chien mouillé, tantôt il apparaît de tout son long près de la surface. Il  semble s’amuser à se cacher pour ressortir en plein milieu des canards  (notamment des eiders) et des goélands, comme par surprise. En tout cas, nos trois phoques gris  assuraient avant hier une véritable animation dans le port de Pittenweem. Ils n’avaient cependant que les 5 spectateurs que nous étions, chien compris, d’ailleurs très  intrigué par cette créature encore jamais vue.

Les bretons et les normands souriront peut être de notre fascination de montagnards puisque le phoque gris est maintenant observable sur leurs côtes Atlantique. Les  plus grandes colonies européennes  sont  situées en Grande Bretagne et les côtes écossaises semblent les plus propices à leur observation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *