Les chemins verts

Après les chemins noirs et les chemins blancs, comment ne pas titrer ce nouvel article « les chemins verts ». Facile. Trilogie oblige mais pas seulement. Car à  vrai dire, rien de plus à propos en ce tout début de printemps que de vous montrer les chemins verts et rien de plus opportun  en cette période d’inquiétude que de vous parler d’espoir. Le vert, symbole d’espérance, nous mène vers la saison radieuse. Il est associé à la générosité de la nature, au retour des feuilles et de l’abondance végétale. Viennent en même temps les  fleurs qui donneront plus tard des fruits,  puis des graines. Le vert est la couleur de l’éternel recommencement, c’est le début d’un cycle plein de vie.

Alors pour moi,  car j’ai cette chance, pas question de perdre  mon heure verte autorisée par jour. Et c’est comme ci ce court temps de sortie autorisé en cette période de confinement prenait  une  saveur exacerbée. Les chemins verts sont devenus le cadeau quotidien. A quelques centaines de mètres  de la maison , on découvre et redécouvre des trésors aussi fabuleux que  les odeurs printanières, les lumières filtrées par les feuillages naissants, les cascades en pleine euphorie, les  premières fleurs de sous bois, le réveil des fourmis. Chaque jour, c’est un nouveau spectacle.

A défaut de pouvoir partager avec vous ces promenades sur les  chemins verts de façon plus concrète, je vous fais parvenir de délicieuses senteurs de la terre quand tombe la pluie, ainsi que celle des premiers champignons.  Laissez-vous aussi bercer par le gazouillis des passereaux ou  le roucoulement de la tourterelle :  Oui, la voici revenue par ici, tout comme le rouge-queue noir  qui continuera à remonter vers les cimes tout au long du printemps.  Je vous transmets le bonjour du grand cerf qui se prépare à tomber ses bois et de  l’ensemble des animaux de moyenne montagne ayant repris leurs aises. Le silence de la vallée et le confinement  des humains intra-muros a élargi leurs domaines habituels ; La place ne leur manque pas et l’herbe non plus.

Que ce petit article puisse  amener un peu de verdure à vous qui n’avez  pas accès aux chemins verts et qui en avez grand envie. Tenez bon, on pense à vous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

2 réflexions sur « Les chemins verts »

  1. Bonjour Caroline.
    Ton site nous intéresse toujours autant…depuis ton année en Ecosse. Tu as réussi de magnifiques photos en cette période de retraite forcée.
    Amitiés

    1. Merci Bernard et Christine pour les compliments. Entre les jolis jardins naturels que nous avons à côté de chez nous, dont nous pouvons encore profiter un peu et les souvenirs des belles randos que nous avons fait ensemble en montagne, nous avons de quoi nous réjouir. Bises et à nos prochaines balades!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *