Les chemins blancs

En écho à l’article précédent penchons nous aujourd’hui sur les chemins blancs. En particulier sur ceux de la Cerdagne . Ce sont ceux là qui ont clôturé la saison d’hiver (avortée par la force des choses) de Randocarline.

Et vous pouvez le croire, il s’agissait bien de chemins blancs. La neige encore largement présente sur les Pyrénées orientales à la mi-mars nous a permis de vivre un bon petit séjour raquettes où cette pratique va tout simplement de soi en hiver : Des terrains doux, un épais manteau neigeux, des bassins lacustres très ouverts parfois boisés et souvent très panoramiques.

Les chemins blancs, ce sont ceux que nous nous sommes faits dans la neige, ceux que nous décidons, ceux qui impriment  nos caprices de passer de ce côté d’un lac glacé plutôt que l’autre, de vagabonder d’un vallon à un autre encore plus beau, de s’enfoncer dans la forêt de pins à crochets au hasard de nos envies. Les chemins blancs , ce sont  ceux qui attestent  les allers et venus des chevreuils, des mouflons, des écureuils,  des cerfs et des isards ayant erré dans ces mêmes lieux quelques heures avant nous. Nous avons même aperçu ces animaux.

Les chemins blancs ne sont pas seulement ceux qui nous ont menés dans  les somptueux paysages des plateaux d’altitude cerdans et qui nous ont fait découvrir de magnifiques massifs montagneux, ce sont aussi ceux qui restent imprimés dans nos esprits. Ce sont ceux qui nous restent là, dans nos cœurs, dans notre vie, dans nos rêves éveillés. Ils  laissent après eux de jolis sillons de bonheur.

Merci à Philippe qui a su capter quelques uns de ces moments et qui nous transmet les photos suivantes. Merci à vous, participants à ce séjour qui avez apprécié les chemins blancs de Cerdagne. Et que tous ceux qui vivent actuellement difficilement le confinement auquel nous devons tous nous résigner pensent et repensent au bonheur simple que les hivers enneigés nous redonneront un de ces jours futurs.

2 réflexions au sujet de « Les chemins blancs »

  1. Si d’aventure la prochaine fois, vous hésitez à parcourir cet univers Blanc, royaume perché de la belle nature de Cerdagne, foncez, respirer le bon air, et la bonne humeur des échappées de Randocarline, on ne sait jamais, vous pourriez être confiné la semaine suivante…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *