Fruits rouges

Si je vous dis fruits rouges, je vous vois venir: Vous pensez été, framboises, fraises, mûres et cassis. Vous vous imaginez peut être au petit déjeuner en train de tartiner vos toasts avec votre confiture-maison préférée, devant un smoothie en terrasse, ou devant un kir au coucher du soleil sur la plage de vos vacances.

Pourtant, en cette période de fin novembre, des fruits rouges sont toujours là et ne manquent pas dans la nature. Durant la randonnée d’aujourd’hui (dépassant enfin le kilomètre autorisé), j’en ai dénombré trois sortes très visibles grâce aux feuilles de leurs arbres désormais tombées au sol . Commençons aujourd’hui par la première.

fruits rouges
fruits rouges

Le Cynorrhodon, nom pas toujours connu d’une baie très connue est le fruit de l’églantier ou, si vous préférez, de notre rosier des champs. C’est en début d’hiver que ces jolis fruits rouges commencent à regorger de saveur. Pressez le cynorrhodon du bout des doigts et un petit cylindre de pulpe sucrée vous offrira un succulent (petit) goûter et un bel apport en vitamine C. Gardez-vous d’ouvrir le fruit, il sera difficile de se débarrasser des poils désagréables qui entourent les graines et qui sont à l’origine de la mauvaise réputation du cynorrhodon…

Ca y est, vous avez reconnu l’impopulaire « poil à gratter », le « rosier des chiens » (étymologie: kunorhodon, qui signifie « rose de chien » en grec ) ou encore « le gratte-cul ». Pour tout vous dire, le cynorrhodon est un faux fruit et les graines des fausses graines mais de vrais fruits. N’y voyez pas un sketch à la Devos mais une vraie fausse vérité. L’enveloppe rouge de notre faux-fruit est l’ancien réceptacle de la rose (la belle églantine) et contient un bonne vingtaine d’akènes. Entendez par akènes des fruits devenus secs, ceux là même que l’on a tendance à prendre pour des graines velues. La délicieuse chair que nous venons de goûter est l’enveloppe de ces petits fruits qui s’échappent par l’urne du Cynorrhodon.

Prochainement, je vous présenterai deux autres fruits rouges. En attendant, ne vous privez pas de la dégustation du cynorrhodon durant vos balades mais laissez en toutefois aux oiseaux et aux renards.

2 réflexions sur « Fruits rouges »

  1. bonjour
    bel article
    nous hier dans notre forêt on a vu également ces jolies baies mais également des belles chanterelles très nombreuses puisque personne n avait pu aller les cueillir pendant ce confinement d un km

    1. Merci pour votre commentaire. Je suppose que vous habitez dans une région plus chaude que celle des Pyrénées. Ici les champignons sont en état de congélation. Continuez bien vos balades avec votre œil curieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *